KYOCERA a lancé des recherches, dans la reconnaissance d'images, basée sur l'intelligence artificielle, pour aider à diagnostiquer les maladies de la peau et les cancers sur son smartphone

Le Groupe Japonais a confirmé sa collaboration avec l'Université de Tsukuba pour développer la reconnaissance d'images basée sur l'intelligence artificielle. Les produits seront disponibles pour les applications eHealth, afin de diagnostiquer les maladies de la peau. L’objectifs de commercialisation annoncé par le Groupe est programmé pour l’année 2020.

3 novembre 2017

Kyoto/Paris - KYOCERA Corporation, dont le Président est Monsieur Hideo TANIMOTO, a annoncé aujourd'hui que sa filiale KYOCERA Communication Systems Co. Ltd., dont l’abréviation utilisée par la suite est KCCS, a lancé une recherche conjointe avec l'Université de Tsukuba pour développer un système d'intelligence artificielle, ou IA, capable de détecter les mélanomes et autres maladies de la peau en analysant des images numériques de la peau du patient. L'équipe a pour objectif la commercialisation de cette technologie d'ici 2020.

Système de soutien au diagnostic des maladies de la peau et applications potentielles

Contexte

Les récents développements dans le domaine de l’intelligence artificielle, ou IA, reconnaissance d'images et infrastructure informatique notamment, facilitent les grandes avancées en matière d'analyse des images numériques. Dans le domaine médical, où les images numériques constituent déjà un outil essentiel pour le diagnostic, la reconnaissance d'images basée sur l'IA offre un potentiel révolutionnaire. Diagnostiquer les maladies de la peau à partir d'images numériques en utilisant l'IA offrira de grands avantages par rapport aux pratiques conventionnelles, qui dépendent actuellement des connaissances et de l'expérience du médecin.

Au Japon, le nombre de patients atteints du cancer de la peau a presque doublé*1 entre 1999 et 2014. Le ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être a qualifié l'IA de technologie clé dans le secteur médical. Puisque les résultats du traitement du cancer de la peau sont considérablement améliorés grâce à un diagnostic précoce, il y a une demande croissante dans le développement de technologies de dépistage.

Aperçu des recherches jointes

La société KCCS travaille à présent avec le professeur Manabu Fujimoto et l'assistant-professeur Yasuhiro Fujisawa, tous deux du département de dermatologie de la faculté de médecine de l'Université de Tsukuba, pour développer un système de reconnaissance d'images assez précis pour identifier différents types de malignités de la peau, y compris le mélanome. L'objectif de la prochaine phase de leur projet est de créer un support au diagnostic basé sur les images pour toutes les maladies de la peau. En plus d'aider les dermatologues, la reconnaissance d'images basée sur l'IA pourrait également permettre des diagnostics exacts dans les zones rurales et les régions éloignées qui manquent de cliniciens locaux, en utilisant notamment les photos des smartphones ou d'appareils photo numériques pour améliorer les résultats en matière de santé.

Le projet bénéficie d'une base de données de plus de 20.000 images médicales accumulées sur plus de 20 ans par le département de dermatologie de l'hôpital universitaire de Tsukuba. Les connaissances et expériences de l'université, y compris ces images, seront déterminantes pour accéder à un diagnostic de précision basé sur des images dans des conditions réelles. De plus, KCCS apportera une expertise unique pour un traitement d'images basé sur l'IA accumulée grâce à Labellio — un service web basé sur un cloud. Le service permet à tout utilisateur de créer un simple classificateur d'images « drag-and-drop » dont les vastes connaissances constituent sa force.

Rôles et calendrier

KCCSDéveloppement d'un système de reconnaissance d'images basé sur l'IA.
Université TsukubaDisposition d'une base de données d'image cliniques;
Évaluation de la précision et de la flexibilité du système

KCCS et l'Université de Tsukuba mèneront des recherches conjointes de mars 2017 à mars 2018, avec pour objectif une application commerciale au cours de l'année 2020. En outre, ils ont l'intention de développer un système capable d'identifier plus de 2.000 maladies de la peau différentes à partir d'images numériques en combinant leurs ressources respectives et leur expertise à l'avenir.

*1 Basé sur un sondage des patients par le ministère japonais de la Santé, du Travail et du Bien-être. Les caractéristiques du produit et les dates de lancement sont susceptibles de changer sans avertissement préalable. Tous les noms de produits et d’entreprises nommés sont des marques de fabrique ou des marques déposées des entreprises respectives.


Pour en savoir plus sur KYOCERA : http://www.kyocera.fr

Editorial material

Contact pour renseignements techniques:

Daniela Faust
E-mail : daniela.faust@kyocera.de



Contact presse

Daniela Faust
Manager Corporate Communications
E-mail: daniela.faust@kyocera.de

Contact pour renseigne-ments techniques

Actualités récentes

Scroll to top